Chaos probable après les larmes du père de Guy Marius Sagna (Par Ismaila Goudiaby)

J’ai ressenti hier un effroyable pincement au cœur en voyant, sur cette vidéo en large diffusion d’une visite qui lui a été rendue dans son village d’Etomé, les sanglots du père de Guy Marius Sagna. A vrai dire, j’en avais eu les yeux imbibés de larmes. J’ai aussi lu et entendu plusieurs individus dire qu’ils ont subi le même choc. Ce qu’endure Guy Marius Sagna est injuste et il est dangereux pour le régime de Macky Sall de penser que ses parents et proches continueront d’accepter docilement cette injustice comme un malheureux coup du destin.

L’on se souvient en effet de la manifestation, devant les grilles du Palais présidentiel, de centaines de supporters du frère du Président de la République, Aliou Sall, du fait d’un supposé mauvais traitement subi par ce dernier au sein de leur parti. Aucun de ces manifestants n’avait été brutalisé, encore moins arrêté. Au contraire l’honneur leur avait été fait d’une audience présidentielle d’urgence pour calmer leur ardeur.

D’autre part, Guy Marius avait été arrêté en compagnie de huit autres personnes, de braves citoyens avec qui il avait partagé des semaines de galère carcérale. Les circonstances de leur arrestation et, quoiqu’on ait pu concocter comme éléments à charge, les faits qui pouvaient être retenus contre eux étaient similaires, pourtant il reste seul en prison depuis trois mois.

Pourquoi cet acharnement ? Pourquoi cette provocation ? Que cherche le gouvernement en continuant à narguer les parents, proches et supporters de Guy Marius Sagna ? Le régime s’imagine-t-il que ces derniers sont sans amour-propre, sans dignité et sans honneur ? Ce serait irréfléchi de sa part, le comble de l’irresponsabilité, et erreur ne peut être plus grave et potentiellement lourde de conséquences.

Au Sénégal, chacun a des parents, disait le Président Ousmane Sonko. Emprisonner les enfants d’autrui tout en protégeant tes parents et proches pourtant coupables de malversations avérées est une injustice qui ne saurait être continuellement tolérée. Nous avons tous ce même instinct qui avait poussé le Président de la République à prendre publiquement la défense de son frère Aliou Sall dans l’affaire Petro Tim, alors que la procédure judiciaire était en cours. Son Excellence estimait sans doute en avoir le droit, mais aussi nul ne pourra un jour légitimement et moralement retenir contre les supporters et parents de Guy Marius Sagna leur droit et leur devoir de réagir à leur manière pour sauvegarder leur honneur et leur dignité d’homme.

Nous savons tous l’incapacité de ce régime de respecter le principe élémentaire de l’égalité des citoyens devant la loi. Il appartient aux citoyens de défendre ce droit et de reconnaître que quand il est refusé à quelqu’un d’entre nous, c’est notre citoyenneté commune qui se trouve ainsi dégradée. Les autorités religieuses et coutumières de ce pays sont aussi interpelées. Dans son appel que j’ai évoqué plus haut, le President Ousmane Sonko n’avait pas manqué d’exhorter ces derniers à monter au créneau pour éviter que le President Macky Sall n’engage le pays dans un chaos dont personne ne peut prédire l’ampleur et la profondeur. Cet appel est aujourd’hui plus que d’actualité

Une chose est certaine, c’est que les conséquences d’un tel chaos seront désastreuses. Et l’on ferait mieux de se départir de ce faux-fuyant que le Sénégal serait une terre bénie et à jamais protégée par nos ancêtres érudits des siècles passés. Il n’y a autant, sinon plus d’érudits au Mali, au Nigeria ou en Irak qu’au Sénégal. Il y en a certainement aussi en Côte-d’Ivoire, au Tchad et en Libye. Pourtant ces pays sont depuis des décennies en proie à des tragédies toutes conséquences de machinations et d’abus de leurs leaders politiques.

Vous aurez remarqué que j’ai cité quelques foyers de tension en omettant l’exemple plus proche du conflit casamançais vieux de bientôt 40 ans. C’est parce que bien qu’il saute à l’œil et aurait dû pousser le régime à plus d’égard, je ne souhaite pas en faire un élément central de mon argument. Je l’évoque de cette façon pour passer et éviter que certains, par hypocrisie ou mauvaise foi, ne soient tentés d’esquiver le vrai problème.

Les larmes versées par le père de Guy Marius Sagna sont réelles et ne devraient laisser aucun sénégalais insensible. Son cri de cœur, ainsi que les appels qui ont été lancés avant et après, ne sont le fait d’un quelconque régionalisme. Je ne me garderai pas d’utiliser ce terme de peur que des accusations tendancieuses ne soient portées contre des personnes originaires du sud comme moi qui décident de donner de la voix, par des personnes mal intentionnées. Si ce régime ne comprend pas la gravité de la situation, s’il ne sent pas la goutte d’eau sur le point de tomber qui risque de faire déborder le vase, il appartient à chacun d’entre nous, de quelque manière qu’il peut, de sonner l’alarme.

Le régime peut considérer cette vidéo des larmes du père de Guy Marius Sagna comme il avait pris celle tout aussi poignante du cri de cœur de la mère de Khalifa Ababacar Sall quand ce dernier croupissait à Reubeuss, mais que les sénégalais, au premier chef nos guides religieux et coutumiers, comprennent que nous risquons de nous retrouver dans un chaos face auquel les invocations et prières les plus puissantes apparaîtront aussi tardives que viles.

Ismaila Goudiaby
PASTEF Ziguinchor

Partager

12 commentaires

  1. Trés belle analyse.bilahi macky le payera un jour.ce qui est regrettable,c’est le silence de ceux qu’on appelle pompeusement régulateurs sociaux.la classe maraboutique en premier lieu

    1. A defaut de pouvoir faire liberer GMS, parler, exprimer leur desapprobation, ou se plaindre du traitement injuste inflige a cet enfant d’autrui. C’est la moindre des choses que l’on attend de ces guides religieux et coutumiers. N’est-ce pas du reste ce que recommande le Coran?

    2. il est foutu mon gars ,le pouvoir, l’argent et le bien être n’est servent rien dans ce bas monde.

      1. Merci pour votre commentaire Mr Thiam. Il n’est jamais trop tard pour s’amender.

  2. Contribution profonde et juste. Tout laisse croire que les autoritées cherchent finalement à se debarasser de cette patte chaise que constitue la detention de G.M. Sagna.
    L’incompétence de Macky est chocante, ahurissante, bienqu’ entouré d’une horde de conseillés entretenus avec l’argent du contribuable. Ils n’ont rien de conseillés vous me diriez, sinon des militants par casés au palais.
    Felicitation Mr Goudiaby pour avoir mis à nu les lourdes consequences de cette incarcération injuste.
    M.A. Barry.

    1. C’est vraiment desolant qu’on en soit aujourd’hui a envisager que le gouvernement puisse enfin lacher du lest non pas au nom du droit et de l’equite, ou meme simplement de la morale, pour se debarasser d’un prisonnier devenu tres genant. L’eglise cathologique connue pour sa circonspection est finalement de ses gongs (tout au merite de Barth Diaz). Mais le plus dangereux est ailleurs.

      1. Quant le garant de la justice est le principal porteur de l’injustice, cela devient inquietant pour notre pays.

        1. …et la désobéissance la riposte deviennent tout à fait justifiées ML Sane.

  3. Merci grand ! Très brillante contribution.

  4. Très bien dit une chose est sûre ,nous ne pouvons plus continuer à accepter cette injustice contre notre frère Guy Maruis Sagna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *