Aminata Assome Diatta en mission commandée (Par Boubacar Ba)

Le champs politique est ouvert à toutes les formations politiques légales, le département de Bignona ne fait pas exception. Exiger des excuses publiques à un ministre de la République sous le Président Macky Sall pour violation d’un arrêté ministériel est la meilleure manière de se morfondre dans les chemins méandreux de la politique politicienne. Attaquer Assome Diatta sur ce domaine revient à brouiller les pistes. La mission assignée à la ministre est bien orientée contre le PASTEF. Cette descente en terre PATRIOTES est la première d’une longue série à prévoir avant les locales. Pour comprendre ce phénomène il faut nécessairement remonter le temps et analyser le contexte dans lequel Aminata Assome Diatta est nommée ministre ensuite passer au crible la situation actuelle pour nous édifier sur le volet agricole inclus dans la tournée politique.





Nommée ministre au lendemain de la déculottée électorale de la coalition BBY à la présidentielle 2019 dans la région de Ziguinchor, Aminata Assome Diatta est utilisée comme contrepoids aux surprenantes performances électorales du Président Ousmane Sonko. Sinon il est impossible d’admettre que la nomination de Mme Diatta n’obéit à aucune stratégie politique quand on connaît que chez le Président Macky Sall, les habitudes et la logique sont de sanctionner tous les cadres politiques de son parti de la localité où il perd les élections. Pour ses résultats plus élogieux et plus flatteurs que prévu, malgré la fraude, le Président Sonko attentionne. De ce point de vue il inquiète le pouvoir, d’autant plus que son discours invite les Sénégalais à une prise de conscience de leur condition de vie, de se libérer de la tutelle de l’ancienne puissance coloniale et de s’approprier de leurs nombreuses ressources naturelles en bradage continue et de façonner le devenir de leur pays.

Une campagne électorale originale et saine faite d’un autofinancement à partir des cotisations, des ventes de produits de parti et de dons licites. La vérité du discours fait corps avec sa vertu. La nouvelle étoile politique montante fait craquer l’ossature du système postcolonial établie. Tandis que du côté du pouvoir rien à retenir sinon qu’un saupoudrage des populations de biens publics volés. Dès lors le Président Sonko devient la première cible politique potentielle à éliminer.

Assome Diatta est l’animal politique choisi par l’APR pour sortir la panthère politique de la Basse Casamance. L’idée du Président Sall est de récupérer la région de Ziguinchor et surtout le département de Bignona dans l’unique but d’affaiblir le leader de PASTEF chez lui pour ainsi amorcer un début de reculades sur le plan national. C’est l’urgence prioritaire de l’APR pour éviter que le pouvoir ne tombe dans les mains de Sonko, l’épreuve de la reddition des comptes sera douloureuse.

Frères et sœurs PATRIOTES préparons-nous, si ce n’est déjà fait, à recevoir beaucoup d’argent et d’avantages sociaux destinés à l’achat de consciences dans les semaines qui viennent. Mais l’histoire nous apprend que c’est dans le département de Bignona que le parti socialiste a été pour la première fois laminé aux élections en 1988 avant d’achever son pourrissement en 2000. L’APR est sur la même trajectoire, il terminera aussi sa putréfaction en 2024.

Fait plus surprenant, la ministre Diatta dans cette offensive de charme politique, débarque avec des machines agricoles à la place du ministre concerné en plein hivernage. L’APR et son Président ne déploient leur ruse et leur intelligence tant que leur pouvoir est menacé mais pas pour développer le pays. La réussite du don de sang est encore fraîche dans la mémoire des Sénégalais. S’il s’en suit une réussite des Vacances Patriotiques Agricoles (VAP), le Président Sonko deviendra incontestablement le leader politique naturel des Sénégalais. Selon les informations recueillies, nous nous acheminons vraisemblablement vers de bons résultats. Dans l’esprit de l’APR la réussite sera certainement plus marquée dans la région de Ziguinchor, il faut à tout prix y mêler leurs actions. Il se trouve que dans tout le pays les jeunes Patriotes cultivent. Déplacement de ministres, création d’organismes similaires aux VAP, formation des jeunes aux métiers agricoles au mois d’août ne sont que des bruitages programmés pour récupérer les excellents résultats attendus des VAP. Ils les revendiqueront avec tintamarre à leur compte. Ce gouvernement n’est pas sérieux, ils ont eu plus de sept ans derrière ils ne l’ont pas fait.

Frères et sœurs PATRIOTES du département de Bignona ne dormons sur nos lauriers. Bien entendu la politique est une course de fond, imposons notre rythme cadencé. Dès maintenant commençons le RATISSAGE de la ville et des villages, concession par concession, maison par maison, ne cédons rien à notre sœur Aminata Assome Diatta.

Boubacar Ba
Bignona, Conseil des sages de PASTEF.





Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *