Phobie d’une jeunesse soumise à l’image du maître (Par Ibrahima Thiam)

Tout d’abord, notez que la posture de la JPS est orientée vers les axes de réflexions à utilité publique. Notre perception naturelle repose en effet, sur une obligation à ériger la jeunesse sénégalaise en charpente idéologique, dans les instances des partis politiques. Mais se réduire en casseroles vides ne fera qu’alimenter la poubelle. Hélas ! Quel gâchis !

En lisant votre demande de radiation ironique, nous avons remarqué l’agitation de jeunes à ambition leste. Tellement simplistes au point qu’on se demande bien comment peut-on se livrer au service d’un valet ? Un vrai accident ! Un subordonné de l’Occident parachuté, qui est d’ailleurs grassement entretenu par les pauvres contribuables. Nous avons en contrepartie, un glouton à la tête du pays qui snobe à dessein les préoccupations de ces derniers.

Malheureusement, nous constatons une allure de jeunes à évolution gravitationnelle. La lancinante question de conviction politique se pose lorsque les jeunes qui entourent votre mentor ne sont brillants que dans la violence ; en atteste le bilan agressif des marrons du feu.

Militer dans un parti ne vous donne pas le droit de tympaniser l’opinion publique à l’instar de grenouilles nocturnes. Détrompez-vous chers ‘’COJERSITES’’, si vous pensez plaire à votre bienfaiteur, en l’occurrence Macky SALL.



Dites-nous ce qui a réellement changé dans le quotidien des Sénégalais depuis que ce Monsieur est à la tête de ce pays ? Après plus de sept années au pouvoir, demandez-vous pourquoi les Sénégalais baignent dans l’agonie ? En pleine crise sanitaire et sociale, l’urgence doit se trouver dans la prise en compte des priorités de l’heure et non orientée vers un enrichissement sans limite de cette classe politique jamais à la retraite.

Oui, votre texte circule dans cet univers virtuel. Il est heureusement parcouru par des Sénégalais avertis doués d’un esprit de discernement. Nous vous attendons sur un terrain de lucidité pour rétablir la vérité liée aux sujets qui défraient la chronique (DECRET 2020-964 / AKILEE). Nous vous rappelons ces deux scandales car la JPS reste insensible à votre diversion et oriente la loupe sur l’essentiel. Si les démentis de vos mentors souffrent de cohérence, la faute n’incombe pas au président Ousmane SONKO et à ses collaborateurs. Apparemment, votre quotient intellectuel limité vous oblige toujours à verser dans la condescendance. Le fait que vous baigniez   dans le cafouillage  ne peut pas écarter les Sénégalais de la vérité.

Nous sommes déçus mais pas surpris de voir des jeunes que vous êtes, sous l’emprise du fanatisme et de la politique alimentaire, nous sortir un communiqué réclamant auprès de ‘’Yolom Signature’’ la radiation d’un fonctionnaire pour ses opinions politiques.

Continuez à émettre de façon sporadique vos idioties, et à chercher en vain à blanchir vos sales draps aux yeux des Sénégalais ; mais sachez que l’heure du glas ne tardera pas à sonner.

En tant que jeunes responsables, nous vous invitons à la raison ; ce qui vous obnubile en ce moment n’a rien de noble. Absolument rien ! Reprenez vos esprits et sachez que l’avenir de ce pays sera inéluctablement surveillé.

De toute évidence, nous aurons à assumer nos actes, nos positions et nos responsabilités face à l’histoire et aux générations futures.

Ibrahima THIAM
Coordonnateur National de la Jeunesse Patriotique du Sénégal-JPS

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *