Menu

Motion de censure de Yewwi : Quel sens et quelle portée ?

Dans la configuration actuelle de l’assemblée nationale du Sénégal, une motion de censure portée par le Groupe Yewwi ne saurait avoir pour objectif de « renverser le gouvernement et bloquer le fonctionnement des institutions de la République », comme s’en offusquent hypocritement les tenants de l’Etat-Parti APR-BBY.

1 an ago 0 19

Dans la configuration actuelle de l’assemblée nationale du Sénégal, une motion de censure portée par le Groupe Yewwi ne saurait avoir pour objectif de « renverser le gouvernement et bloquer le fonctionnement des institutions de la République », comme s’en offusquent hypocritement les tenants de l’Etat-Parti APR-BBY. La motion de censure peut certes, en fonction d’un rapport des forces en présence permettant son adoption à la majorité absolue des députés, déboucher sur le renversement d’un gouvernement, mais elle est avant tout et en toute circonstance, un moyen démocratique et constitutionnel d’expression ouverte, pour les députés initiateurs, de leur défiance et de leur désapprobation envers la politique du gouvernement en place, interpellé et contraint au débat. L’intérêt essentiel de la motion de censure est donc de monter à l’opinion publique les manquements, tares et méfaits d’un pouvoir éloigné des vraies préoccupations et aspirations du peuple, renforçant ainsi la conscience populaire de rejet d’un tel pouvoir pour l’avènement d’une alternative crédible.

Sous cet éclairage, la récente motion de censure déposée par le groupe parlementaire Yewwi constitue, à nos yeux et contrairement aux apparences et à la clameur du pouvoir APR-BBY, un succès certain ainsi qu’un pas important en avant dans la dynamique de la refondation institutionnelle inéluctablement en marche dans notre pays, au moins pour les raisons suivantes :

  • le Groupe Yewwi a maintenu intacte sa cohésion et a même rallié à son initiative deux parlementaires issus des Groupes des non-inscrits et de Wallu, en plus de voix de l’opposition extraparlementaire qui se sont publiquement exprimées sur le sujet ;
  • c’et plutôt la majorité APR-BBY qui confirme son érosion, si mince soit-elle, d’autant qu’un décompte ouvert des abstentions et des ‘’ non’’ pourrait se révéler plus explicite, par- delà les chiffres secs des 55 ‘’pour’’ et des 110 autres globalement pris dans le lot global des votes non décomptés ;
  • l’opportunité a été offerte de se compter pour commencer dès maintenant à savoir sur qui réellement compter et jusqu’où, en termes d‘unité d’action ponctuelle ou de perspectives communes durables ;
  • le débat public contradictoire a été mené, sur les questions d’indépendance et de souveraineté, de mal-gouvernance et de pillage éhonté de nos ressources, de pauvreté et de vie chère, de liberté et de la démocratie, jusqu’aux sujets ‘’tabous’’ comme la jonglerie du ‘’troisième mandat’’, etc., contribuant par là à éclairer davantage la lanterne des citoyen-ne-s sur plusieurs questions d’enjeu pour le présent et l’avenir du Sénégal et de l’Afrique, afin que nul n’en ignore et que chacun -e détermine librement ses positions ;
  • l’Assemblée nationale s’est mise, avec la 14ème législature et sous l’impulsion de l’opposition, à jouer son rôle sur la voie tracée par les Conclusions et orientations issues des Assises Nationales du Sénégal, à savoir s’ériger en lieu d’impulsion du débat politique national et en centre d’initiatives fécondes, tout le contraire d’une simple chambre d’enregistrement ou caisse de résonance aveuglément aux ordres de l’exécutif.

Pour toutes ces raisons, certainement pas exhaustives, la motion de censure du Groupe Yewwi s’inscrit dans le sens des nouveautés positives à encourager, à mieux préparer dans tous leurs aspects et à renforcer, dans l’intérêt bien compris de la nécessaire refondation de la société et de l’Etat au Sénégal.

Dakar, 18 décembre 2022
Madieye MBODJ

– Advertisement –
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
– Advertisement –
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x