Le sens d’un engagement

Dans 7 mois, précisément le 24 Février 2019, les électeurs Sénégalais seront appelés pour la 11ème fois à choisir celui ou celle qui présidera pendant 5 ans aux destinées de leur pays. D’ores et déjà, la dizaine de candidature aujourd’hui déclarées augurent d’une prolifération de candidats, ce qui à l’évidence ne facilitera pas la tâche aux électeurs dans leur choix non pas pour un Homme providentiel, un messie, mais pour un bon candidat, c’est à dire un Homme porteur d’une alternative crédible à substituer au système actuel, en cours depuis 59 ans et qui a plongé le Sénégal dans le lot des 25 pays les plus pauvres au monde.

A l’instar des présidentielles passées, où l’on avait enregistré les candidatures de promoteur de lutte, de chanteur et de couturière, il faudra encore s’attendre à tout. Dans la fournée de cette année il y’ aura certainement des plaisantins, des saltimbanques imbus de leur popularité d’amuseur public au point de briguer la magistrature suprême, des personnes aux ambitions démesurées, des enrichis illicites et des amateurs de biens mal acquis.

Le 24 Février 2019 le choix devra donc être perspicace et clairvoyant. Pour ce faire, les sénégalais devront d’abord éviter de persister dans l’erreur en maintenant Macky Sall au pouvoir, ensuite éviter de faire fausse route en se trompant sur le choix de son successeur. En effet, si destituer un président de la République aussi nul, aussi incompétent et aussi irrespectueux de ses engagements que Macky Sall est une œuvre de salubrité publique, il reste que lui trouver un remplaçant est un objectif autrement plus important pour notre pays.

Il ne s’agira donc pas seulement de le dégager du pouvoir, mais il faudra surtout trouver impérativement le successeur idéal : un PATRIOTE compétent et intègre dont l’amour pour son pays, le projet, les qualités et valeurs humaines intrinsèques répondent parfaitement à l’attente et aux aspirations des populations. Ce challenge nous incombe à tous. C’est une OBLIGATION, un DEVOIR imprescriptible qui s’imposent à tous les Sénégalais soucieux du devenir de leur pays.

De l’indépendance à ce jour, nous avons connu 4 Présidents de la république. Si avec les deux premiers le pays a marqué le pas pendant 40 ans, avec les deux derniers, wax waxeeteurs devant l’éternel, le Sénégal a été plongé dans les abysses de la pauvreté et de la misère à cause de leur gestion gabégique, leur boulimie financière, leurs scandales à répétition et le pillage systématique des ressources de notre pays à leur profit et au profit des puissances étrangères.

De tous les candidats potentiels, Ousmane SONKO présente assurément le meilleur profil. Son parcours politique immaculé, son discours patriotique, sa vision avant-gardiste et les valeurs et qualités de probité, d’éthique et de compétences qu’il porte, plaident largement en sa faveur. Lui seul s’attaque aux APE, au franc CFA, aux accords exécrables signés dans tous les domaines de la vie économique par le régime en place. Lui seul préconise la préférence nationale, la réforme des Institutions telle que préconisée par les Assises Nationales, le rééquilibrage des pouvoirs entre l’Exécutif et le Législatif, la fin des interférences dans le fonctionnement de la Justice la remise en cause systématique des accords économiques et commerciaux préjudiciables au Sénégal, voire la nationalisation de nos ressources en cas de refus de leur révision par les partenaires. Bref, lui seul s’attaque au SYSTÈME. Et c’est là la voie du salut.

Chers compatriotes, le 24 Février 2019 ne vous trompez pas. Cela fait 60 ans que nous passons à côté. Nous avons raté des tournants décisifs dans l’histoire de notre pays. Avec Mamadou Dia d’abord, et avec les deux alternances brisées ensuite. Nous n’avons plus droit à l’erreur, si tant est que nous nous préoccupons des générations futures, si tant est que nous aimons notre PAYS au point de lui faire don de notre vie.

Voilà le sens de notre engagement à soutenir la candidature de Ousmane SONKO Président de PASTEF Les Patriotes pour mettre un terme au système politique crapuleux et scélérat qui compromet le développement économique et social de notre chère PATRIE. Faites-en de même.

Salif MBAYE – PASTEF Dieuppeul Derklé Castors

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *