La décision du juge du 2ème cabinet: une excellente nouvelle pour Sonko et Pastef

Le titre pourrait constituer un certain illogisme, eu égard à l’opposition du juge du 2ème cabinet du tribunal de grande instance hors classe de Dakar, à la demande d’autorisation de sortie du territoire formulée par Ousmane Sonko.

J’ai tendance à voir toujours le verre à moitié plein dans de nombreuses situations, aussi pénibles soient-elles.

En effet, à y voir plus clair, cette décision annonce le ton sur ce qui attend le Président de Pastef dans ce dossier.

Cette épée de Damoclès risque de demeurer au dessus de la tête du Président Sonko jusqu’à l’approche de la prochaine élection présidentielle. Pastef peut maintenant prendre très au sérieux l’hypothèse d’un passage « à la guillotine politique » de son leader.

Ainsi, il sera question de redoubler de vigilance, d’avoir une communication mesurée et bien ciblée aux fins d’alerte de l’opinion nationale et internationale, sur l’état de la démocratie sénégalaise et les risques encourus par les patriotes.





Pastef est maintenant sûr de la nécessité d’ajuster sa stratégie à la théorie des jeux politiques incluant ses adversaires.

L’objectif premier du parti doit demeurer la tenue immédiate d’un procès juste et équitable et le blanchiment de son chef de fil.

Ce contrôle judiciaire peut en principe être prévu pour deux cas:
1) Eviter la fuite: Ousmane Sonko, qui a comme ambition la conquête du pouvoir, a t-il intérêt à fuir?
2) protéger la présumée victime: cette dernière demeure t-elle au Togo?

Dans le cas d’espèce, il est clair qu’aucun risque ne subsiste en considération des points précités.

La dame justice a également ses problèmes et elle est victime d’un système vicieux qui altère son indépendance; la gestion de son budget par le ministère de la justice et la présidence du conseil supérieur de la magistrature assurée par le Chef de l’exécutif , sont deux points d’attache nuisibles à son bon fonctionnement.

Un plaidoyer a été fait dans ce sens pour aussi garantir la préservation du principe d’inamovibilité des magistrats du siège!

Pastef vient d’avoir la certitude que la clairvoyance,l’habileté et la détermination doivent être dans son bréviaire.

Abib DIOP

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *