Coronavirus : quelles mesures pour lutter la pandémie en Afrique ?

Selon des épidémiologistes spécialistes de la question, d’ici un an une bonne partie de population mondiale (plus de 40%) sera infectée par le coronavirus dont beaucoup sans symptômes et pas malades. Les Africains en général et les Sénégalais en particulier, sont en droit de se demander si leurs autorités gouvernementales et sanitaires peuvent contenir une pandémie majeure d’autant plus qu’elles ne semblent mettre aucun plan national, sous-régional ou continental de lutte contre le virus.

Au vu de l’ampleur de la crise au plan mondial, de la célérité avec laquelle la propagation se passe et des cas de contamination qui se manifestent tous les jours, en Asie bien sûr mais aussi en Europe, il est impossible que nos pays africains soient épargnés. Il est même probable que des foyers de contamination existent déjà sans qu’ils ne soient détectés puisque les échanges entre l’Afrique et le reste du monde se poursuivent, les voyageurs continuent d’atterrir sur le sol africain sans que des tests ne soient effectués même ciblés sur certaines provenances.

Les Africains et les Sénégalais en particulier ont besoin d’informations et de savoir quelles sont les dispositions prises par leurs autorités pour lutter contre l’épidémie. Quelles mesures et actions de prévention ont été mises en place ? En conseil des ministres du gouvernement sénégalais, des annonces ont été faites sur des mesures prises, des instructions données au Ministre de la santé sans que l’on puisse avoir concrètement le contenu de ces mesures.

Il est urgent que les autorités sanitaires mettent en place des action concrètes de sensibilisation à grande échelle, à la télévision, à la radio et dans tous les médias, mais surtout des actions de terrain à l’endroit des familles et l’ensemble des concitoyens, et indiquant les gestes et attitudes à avoir face à différentes situations, notamment les populations qui vivent ou traversent les frontières et celles qui travaillent dans les espaces aéroportuaires.

A noter que les stocks de masques, gants, et produits pour se laver les mains commencent à manquer dans les hôpitaux au Sénégal et probablement dans les autres pays africains. La plupart venait de Chine et les hôpitaux, les pharmacies et autorités sanitaires en Europe ont démultiplié leurs commandes. Si la propagation du coronavirus arrive à se confirmer dans le continent, ce sera une catastrophe.

Abdou SONKO

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *