Coronavirus: L’Afrique dépasse le cap des 30 000 contaminations.

Le Covid-19 a déjà coûté la vie à 1 393 personnes sur le continent, selon le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine. 9 331 malades sont guéris.
L’Afrique du Sud recense le plus de cas, mais l’Algérie, l’Egypte et le Maroc sont les trois pays qui dénombrent le plus de morts.

L’Afrique a dépassé ce dimanche le seuil des 30 000 contaminations, avec 31 091 cas pour 1 393 morts. Ces chiffres restent très faibles si on les compare avec ceux des autres régions du monde (au total, près de 3 000 millions de contaminations et plus de 200 000 morts).

Certaines données restent toutefois à manipuler avec précautions, et celles de certains pays africains ne sont que rarement réactualisées.

La région la plus touchée est l’Afrique du Nord : l’Algérie, l’Egypte et le Maroc sont les trois pays qui enregistrent le plus de décès (419, 307 et 160). Mais le nombre de cas déclarés le plus élevé se trouve en Afrique du Sud (4 361). L’Afrique de l’Est et l’Afrique centrale sont les plus épargnées, même si la situation de Djibouti inquiète (1 023 cas, 2 décès, le petit pays est le plus touché dans la Corne de l’Afrique). Le Cameroun recense lui 1 621 cas (pour 56 décès).



En Guinée-Bissau, premier décès lié au nouveau coronavirus
Un premier décès lié au nouveau coronavirus a été enregistré dimanche 26 avril en Guinée-Bissau, où le président a reconduit pour deux semaines l’état d’urgence décrété fin mars. Les autorités sanitaires n’ont pas donné d’informations sur la personne décédée, indiquant juste qu’il s’agit d’un haut responsable des services de sécurité. Selon le médecin Dionísio Cumba, a victime avait été admise à l’hôpital Simão Mendes vendredi et est décédée samedi en fin de journée. Le pays compte 53 cas d’infections au coronavirus.

Au Burkina Faso, les stylistes engagés contre le Covid-19
Face au Covid-19 et pour respecter les mesures barrières et consignes gouvernementales, certains pays rivalisent d’inventivité.

Au Burkina Faso, le port du masque sera obligatoire dès ce lundi 27 avril, a annoncé le gouvernement. Pas forcément évident de se procurer un masque, surtout pour toutes les bourses… Alors plusieurs stylistes et créateurs de mode du pays se sont lancés dans la production de masques ou de cache-nez.

Pour Serge Kader Lamizana, jeune styliste, l’essentiel est surtout de pouvoir offrir des masques au personnel soignant et aux patients dans les grandes villes du pays. Mais des lots de masques sont aussi distribuées aux populations démunies. Des masques soignés sur le plan esthétique, mais aussi efficaces, car élaborés avec le concours du laboratoire national de santé publique, qui a contrôlé les produits. L’atelier produit environ 150 masques par jour, et ne risque pas de réduire la voilure, avec l’annonce du port obligatoire du cache-nez dès ce lundi.
Le pays compte 629 cas pour 41 morts.

Au Bénin, vie confinée, vie masquée
Comme à Ouagadougou, le port du masque est obligatoire à Cotonou. Et ce depuis le 9 avril, ainsi que dans une quinzaine de communes du sud du pays, isolées par un cordon sanitaire. Les mesures sont plutôt bien respectées au Bénin, où la maladie a fait 54 contaminations pour un mort.

Avec RFI.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *