Coronavirus: ces mesures d’urgence qui tardent…

À défaut de suspendre les manifestations religieuses et sportives, Macky devrait faciliter aux populations l’acquisition des réflexes d’hygiène si utiles contre la propagation du Coronavirus.

À cette fin, je lui suggère immédiatement de supprimer toute la fiscalité sur les produits d’hygiène de première nécessité : Savon, eau de javel, détergents (Madar) pour baisser leur prix et les rendre accessibles.

L’autre urgence qui nécessiterait une mobilisation de tous les citoyens, c’est l’installation de ce modèle de fût doté d’un robinet et rempli d’eau de javel et de détergent à installer à l’entrée des Écoles, Hôpitaux, Poste de santé, Tribunaux, lieux de culte, Villes religieuses, cérémonies religieuses, Stades, Marchés…Partout où il y a passage et regroupement de personnes.

Le premier lieu à surprotéger, ce sont les Hôpitaux. L’État devrait urgemment restreindre les regroupements des dizaines de visiteurs d’un seul malade autour des chambres.
Demander aux Directeurs d’écoles d’organiser la surveillance de lavage des mains à l’entrée et à la sortie des écoles.
Sensibiliser et inciter les Entreprises à installer des systèmes de lavages des mains à l’entrée et à la sortie des Usines.

Ces mesures peuvent sembler drastiques, mais elles coûtent beaucoup moins chères à l’économie et à nos finances qu’une propagation du Coronavirus à grande échelle.

À très moyen terme, avec la multiplication des pandémies (Ebola, SRAS, H1N1), il faudrait penser à créer un CORPS paramédical de volontaires civils chargés d’être les intermédiaires du Système médical auprès des populations. Le Service civique national gagnerait à orienter tous les jeunes de 18 ans à une formation sur les mesures de prise en charge des pandémies.

Amadou BA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *